George Eliot

George Eliot

George Eliot, de son vrai nom Mary Ann Evans, naît en 1819 à Nuneaton. Après la mort de son père, elle publie des billets dans The Westminster Review qu’il dirige. Mais c’est avec le philosophe et critique George H. Lewes, marié lui aussi, qu’elle mène à partir de 1854 une vie adultère, tout en se consacrant à la traduction de Feuerbach et Spinoza, découverts en Allemagne. Elle se fait dès lors appeler Marian Lewes-Evans et, de retour en Angleterre, se consacre à son œuvre sous le pseudonyme masculin de George Eliot. En 1857, Amos Barton, premier volet des Scènes de la vie du clergé, est très bien reçu, de même que son premier roman, Adam Bede, en 1859. Très vite, l’intérêt se porte sur l’identité réelle de l’auteur, que l’on croit pasteur ou femme de pasteur. Silas Marner (1861), Middlemarch (1872) et Daniel Deronda (1876) font d’elle un des plus grands écrivains de l’époque victorienne. Ses romans provinciaux se signalent par leur réalisme et leur profondeur psychologique. Elle meurt le 22 décembre 1880 à Londres.

Twitter Facebook Partager cet auteur

Ouvrages parus chez Archipoche

Les éditions de l'Archipel
34, rue des Bourdonnais, 75001 PARIS

Suivez-nous Facebook Youtube Twitter

Editions l'Archipel Presses du Châtelet Editions Ecriture

menu
haut de page