George Sand

George Sand

Née à Paris en 1804, Aurore Dupin étudie les sciences et le latin tout en menant chez sa grand-mère, à Nohant, une vie champêtre qui inspirera La Mare au diable (1846), François le Champi (1848), La Petite Fadette (1849), Les Maîtres sonneurs (1853) et Le Dernier Amour (1866). Séparée du baron Dudevant qui l’a épousée à 18 ans, elle s’installe à Paris et, sous le pseudonyme de George Sand, publie coup sur coup Indiana et Valentine (1832), puis Lélia (1833). Elle y défend le droit à la passion féminine contre les préjugés de la société mondaine. À la même époque, elle connaît une brève et tumultueuse liaison avec Musset. Le Compagnon du tour de France (1840) et Consuelo (1842) témoignent de son intérêt pour le socialisme. Elle applaudit aux événements de 1848, mais, déçue par l’échec de la révolution, elle se retire à Nohant, où elle publie Le dernier amour (1866), dédié à Flaubert. Elle écrira jusqu’à son dernier souffle, en 1876.
Twitter Facebook Partager cet auteur

Ouvrages parus chez Archipoche

Les éditions de l'Archipel
34, rue des Bourdonnais, 75001 PARIS

Suivez-nous Facebook Youtube Twitter

Editions l'Archipel Presses du Châtelet Editions Ecriture

menu
haut de page